Dans la foulée de tout ce qu’on entend à propos de l’intimidation, Léon le nul, qu’on présente du 14 au 19 avril au théâtre jeunesse Les Gros Becs, est une pièce très d’actualité.

Léon est un petit garçon, tant par l’âge que par la taille. C’est un « reject ». Les autres l’appellent « Léon le nul ». Nul, parce qu’eux se baladent en bande et le martyrisent. Nul, à côté de son frère, grand et fort, qui a monté un trafic de chocolat. Nul, parce qu’élevé par une mère exaspérée. Alors, Léon rêve de devenir un train, une grosse locomotive que rien n’arrête, libre d’aller où bon lui semble pour échapper à son quotidien. Mais, il n’est pas si nul que ça Léon…

De retour d’une 6e tournée en France, Léon le nul arrive enfin à Québec ! Un magnifique texte de Francis Monty dans une mise en scène de Gil Champagne, directeur artistique du Théâtre du Trident.

« Léon le nul, c’est le type même de la pièce incontournable. » Michel Bélair, Le Devoir

« Martin Dion livre une performance remarquable (…) Il fait vivre sans peine le désarroi et la rage qui habitent Léon. Il est d’ailleurs fort bien servi par la mise en scène sobre de Gill Champagne ». Christian Geiser, La Presse

« C’est du bon théâtre, les adultes sans enfants devraient aussi voir ça. » Kathryn Greenaway – The Gazette

Léon le nul (9 ans et plus)
Coproduction : Théâtre Bouches Décousues, Théâtre d’Aujourd’hui et Théâtre de la Pire Espèce
Texte : Francis Monty
Mise en scène : Gil Champagne
Distribution : Martin Dion
Éclairages, régie et direction de production : Jean Paquette / Scénographie : Louis Hudon

Matinées scolaires : 14 au 17 avril,
Grand public : Samedi, 18 avril à 19 h et dimanches, 19 avril à 15 h
Théâtre jeunesse Les Gros Becs, 1143, rue Saint-Jean – Québec
Information et réservation : 418 522-7880, poste 1

Léon le nul est une réalisation de trois compagnies qui ont décidé de mettre leurs forces en commun : le Théâtre Bouches Décousues, compagnie de théâtre jeune public qui depuis toujours construit des ponts entre les enfants et les adultes; le Théâtre de la Pire Espèce qui se démarque, entre autres, par son travail de recherche et d’objets et le Théâtre d’Aujourd’hui, au cœur de la création québécoise.