Le vendredi 26 février, la harpiste Valérie Milot, récipiendaire Prix Jeune Soliste 2009 des Radios Francophones Publiques, fera ses débuts avec Les Violons du Roy dans quelques-unes des plus célèbres pages dédiées à son instrument. Cette soirée, sous la direction de Bernard Labadie, rend hommage aux Jeunesses Musicales du Canada à l’occasion de leur 60e anniversaire. La flûtiste Marie-Andrée Benny et deux membres des Violons du Roy, la violoniste Véronique Vychytil et le violoncelliste Raphaël Dubé, complètent le groupe de solistes. Le concert sera donné à deux reprises, d’abord à 14 heures dans le cadre de la série de concerts commentés Plaisirs d’après-midi puis à 20 heures, dans le cadre de la série Grands Rendez-vous.

La carrière de Valérie Milot est en plein essor tant comme soliste que chambriste. Considérée par la critique comme une artiste « très raffinée » (La Presse, Montréal), la jeune harpiste québécoise possède une technique impeccable ainsi qu’un jeu coloré et étonnement puissant. Depuis quelques années, elle accumule les récompenses. Elle a notamment été lauréate du Concours OSM Standard Life en 2007, et en 2008, elle est devenu la première harpiste en près de 100 ans à remporter le prestigieux Prix d’Europe. En 2009, elle a été consacrée Découverte de l’année au gala des Prix Opus. Son premier disque, Révélation, est également paru récemment sous étiquette Analekta.

Pour ses débuts avec Les Violons du Roy, Valérie Milot se joindra à la flûtiste Marie-Andrée Benny pour interpréter le Concerto pour flûte et harpe de Mozart, une œuvre toute en délicatesse qui témoigne de la plénitude musicale à laquelle est parvenue  Mozart à l’âge de 22 ans. La harpiste sera de retour sur scène pour offrir le Concerto pour harpe en si bémol majeur de Handel. Bernard Labadie dirigera également deux œuvres orchestrales dont la Symphonie no 45 « Les adieux » de Haydn, qui se termine de façon surprenante alors que les instrumentistes quittent un à un la scène, laissant deux violons finir en sourdine le concert. L’histoire veut qu’Haydn souhaitait ainsi faire comprendre à son employeur, le Prince Esterházy, que ses musiciens n’avaient qu’un seul désir, retourner à Vienne.

Série Grands Rendez-vous, vendredi 26 février, 20 h à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm

Série Plaisirs d’après-midi, vendredi 26 février, 14 h à la salle Raoul-Jobin, Palais Montcalm

57,50$ - 51,50$ - 37,50$ (Régulier) / 52,50$ - 47,50$ - 34,50$ (Aînés) / 12,50$ (Jeunesse) -Réservation(s): (418) 641-6040 ou 1 877 641-6040